Acceuil
Retour





Morel Philippe

"Je martèle l’essence humaine
Je l’aime, charnelle
Je l’aspire et elle m’épuise
Il n’y a jamais assez d’amour dans la durée
Un court instant
Puissant et délicieux"